Vous êtes ici : Accueil > Cours > Technologie > Rencontre avec un électricien...
Publié : 8 février

Rencontre avec un électricien...

devenu maître d’oeuvre aujourd’hui


En liaison avec les métiers du bâtiment étudiés en cours de technologie et avec le parcours Avenir1, les élèves de 5ème E ont pu rencontrer et échanger avec M. Boukherouk qui nous a fait part de son parcours professionnel plutôt atypique.


S’il est actuellement gérant de la société Bati Consulting à Saran, spécialisée dans le secteur d’activité de l’ingénierie, études techniques, il a commencé sa carrière comme simple électricien.




Après avoir suivi des études scientifiques, il obtient le Bac au Maroc, son pays d’origine et poursuit avec une année de Faculté de biologie/géologie. Ce domaine ne l’attirant pas, M. Boukherouk se dirige vers une école technique pendant deux ans en « Electricité Maintenance Industrielle  ». Il obtient son diplôme en 1996 ainsi qu’un 1er emploi sans expérience préalable.


Il découvre alors en tant que simple ouvrier, le métier d’électricien qui nécessite de l’apprentissage, des efforts, de l’expérience et des contacts avec des collègues exerçants d’autres métiers du bâtiment tel que les maçons.


Les travaux peuvent s’effectuer chez les particuliers mais aussi dans le tertiaire (commerces, administrations, hôpitaux etc.) ou dans le domaine de l’industrie (usines de production). Le métier d’électricien se décline selon lui, en trois catégories :
- L’électricien « de base » : il doit savoir câbler des tableaux et armoires électriques, installer des interrupteurs, des prises ainsi que raccorder des appareils électriques dans les bâtiments. Cela nécessite d’avoir au minimum un CAP ou BEP.

- Le technicien de maintenance  : il doit avoir les connaissances de base notamment sur les composants électriques et savoir dépanner. (Niveau Bac à Bac+2)
- Le technicien en bureau d’études : il étudie, développe des processus industriels…, il travaille dans les bureaux à partir de dossiers, plans d’architecte. Il a une bonne connaissance des normes techniques et règlementations applicables au métier… (niveau BTS ou LP).



Ces métiers offrent donc des perspectives d’évolution. M. Boukherouk conseille aux élèves de faire le plus d’études possible car avec « de l’ambition on peut réussir. Il ne faut pas avoir peur de l’échec, et quand on veut, on peut  » dit-il. C’est pour cela qu’il a eu envie de gravir les échelons et de créer sa propre structure au Maroc pour former à son tour des ouvriers. Puis attiré par la France, il quitte son pays en 2001/2002 et trouve un emploi comme technicien de maintenance dans une entreprise. Quatre ans plus tard, (en 2006), il décide d’être patron et emploie des salariés qu’il forme sur le terrain jusqu’en 2011. Depuis, il est maître d’œuvre, il conçoit des projets, conseille sur le plan technique et sur le plan financier le client conformément à un contrat et à un cahier des charges.


Il conduit les travaux en collaboration avec le maître d’ouvrage.



Un grand merci à M. Boukherouk (papa de Maria) pour son enthousiasme et son intervention auprès des jeunes élèves de 5ème E.
 


Mme Pellouard.


1 Parcours individuel d’information, d’orientation et de découverte du monde économique et professionnel.